Le terrorisme d’Etat

J’ai mal pour la France, j’ai mal pour les familles des victimes de l’attentat terroriste à Paris du vendredi 13 novembre 2015.

La France est en état de choc, le peuple est indigné, révolté. Les médias attisent la haine en sur-exposant la souffrance et les témoignages poignants de survivants. Les médias attisent la méfiance et la confrontation entre citoyens français et d’origine étrangère, sans preuves et aucun indice, les commentateurs passés en boucle à la TV désignent les coupables, selon eux les beurs (enfants d’immigrés arabes) des banlieues défavorisés sont forcément complices des terroristes de Daesh, ou seraient naturellement sympathisants.

La stratégie du choc est commencée, le président Hollande nous avertit d’effroyables représailles, l’état d’urgence nationale non appliquée depuis la 2ème Guerre Mondiale est décrétée, il faut venger la France, en d’autres termes : la guerre est déclarée. Les médias nous présentent nos amis, le Prix Nobel de la paix Obama et commandant en chef de l’armée des Etats Unis, leader de l’Otan constamment en guerres d’occupation, Netanyahu premier ministre d’Israël à la tête du génocide palestinien et la Turquie, membre de l’Otan qui aspire à se joindre à la Communauté Européenne.

Les médias nous répètent sans cesse que cette tragédie est une fatalité, prévisible même, nous sommes désemparés face au terrorisme. Les libertés citoyennes nous rendent vulnérables, sont notre faiblesse et s’empressent de nous annoncer que pour notre bien il faudra y renoncer. Contester la politique du gouvernement est un acte suspicieux, répréhensible, l’union nationale sans critiques est un devoir. La doctrine Bush qui suivait l’attentat des 3 tours qui s’effondraient à New York en 2001, « soit tu es avec nous ou tu es contre nous » est annoncée.

Les représailles des Etats-Unis suite au 11 septembre ont coûté la vie à des millions d’innocents, la traque à l’homme de Ben Laden justifiait les guerres d’occupations où bon leur semble. Alors que la destruction de l’Afghanistan, Irak, Libye, Somalie, Syrie etc., le pillage systématique du pétrole par les multinationales occidentales, la faim et la misère provoquée sont la cause du chaos au Moyen-orient, le déclencheur principal qui promouvait le surgissement des terroristes salafistes. La France soutient Al-Nosra en Syrie, les Etats-Unis fournissent des armes a Daesh, l’Arabie Saoudite et le Qatar libèrent des criminels prisonniers pour rejoindre l’armée de rebelles terroristes et Israël les soigne dans ses hôpitaux et les soutient avec des frappes aériennes en Syrie. France membre de l’Otan agresse des peuples et détruit leurs pays, le terrorisme d’Etat c’est ça.

J’ai peur pour la France, pour l’humanité des événements qui suivront cet ignoble attentat, la paix mondiale est hautement compromise depuis bien des années, les avertissements d’analystes politiques d’une 3ème Guerre Mondiale est plus que jamais à prendre au sérieux.

L’économie occidentale est en débâcle, l’hégémonie des Etats-Unis acquise suite à l’effondrement de la URSS est bien terminée. L’économie capitaliste mondialisée n’a servit qu’à appauvrir les peuples soumis à la dictature du capital et finances qui eux sont de plus en plus riches, de plus en plus puissants.

Leur projet économique occidental articulé par les traités de libre commerce souscrits en secret des citoyens, le TTIP, TTP, TISA etc. sont un nouveau paradigme de société, dans lequel les corporations transnacionales dictent les lois aux Etats, c’est la fin de la Justice Nationale, l’effondrement de la souveraineté, la fin de la démocratie. Ces traités prévoient des cabinets privés d’arbitrage non soumis aux lois nationales qui traîneraient en « justice » les Etats et forceront leur politique et même la Constitution.

L’énigme pour les prochains mois et années à venir est principalement la Chine et la Russie, puissances mondiales et rivaux de l’occident. L’Amérique Latine également qui depuis Chavez et la Révolution Bolivarienne s’est unie pour constituer une nouvelle puissance régionale radicalement opposée à l’impérialisme, ainsi que tous les peuples du monde qui ont un autre projet pour le futur, le sourire de nos enfants et le bonheur des familles, projet universel à portée de main : la paix et le respect, la solidarité entre peuples.

Ernesto Bustos, 14/11/2015

»» http://agencias.socialismo21.org/2015/11/14/le-terrorisme-detat/